« Pas besoin d’équipements spéciaux sur les voitures ! »

Plus que deux – gros – mois à patienter avant le Tour de Belgique 2016 (18-20 novembre) qui s’inscrit plus que jamais comme le rendez-vous incontournable pour tous les propriétaires de véhicules historiques désireux de retrouver l’ambiance d’antan.

Car c’est bien de cela qu’il s’agit ! Au contraire des rallyes modernes où des voitures « normales » n’ont plus leur place tant la vitesse y est déterminante, l’épreuve de de DG Sport privilégie la régularité, les qualités de navigation et le fun, le plaisir de partager de bons moments : « Tant qu’elle a été construite avant le 31 décembre 1991 – ou 1981 pour la catégorie Marathon – , n’importe quelle auto peut sans problème disputer le Tour de Belgique », souligne Robert Vandevorst le directeur de course. « Pas besoin d’équipements spéciaux et souvent coûteux : une bonne berline ou GT, munie de phares efficaces et prête à couvrir 750 km sans souci, suffit largement pour s’amuser. Les équipages doivent juste disposer de casques, obligatoires sur les circuits permanents de Mettet et Spa-Francorchamps, ainsi que pour les courses de côte sur routes fermées. Des modèles de petite cylindrée peuvent tirer leur épingle du jeu puisque la moyenne maxi est fixée à 50 km/h sur les Regularity Tests routiers, 60 km/h sur les côtes et 70 km/h sur les pistes permanentes. »

Dans le même ordre d’idées, l’itinéraire tracé par l’équipe de DG Sport emprunte des routes en bon état afin que la sélection entre les concurrents s’opère sur des critères purement sportifs : « Nous respectons l’esprit du Tour des années 70’ », souligne Christian Jupsin le patron de la société theutoise. « Les qualités du pilote et de son navigateur doivent faire la différence. Pour autant, le rallye ne s’apparentera pas à un jeu de piste : le road book utilise la technique du fléché métré sans astuces ni ruses particulières et les tables de moyenne sont fournies ; donc un équipage peu expérimenté peut parfaitement tirer son épingle du jeu. J’ajouterai qu’à mes yeux, le Tour de Belgique est idéal à disputer en couple. »

Les inscriptions sont d’ores et déjà ouvertes sur le site www.tourdebelgique.com et les candidats ont jusqu’au 16 septembre pour profiter de droits d’engagement minorés.